Merci de patienter pendant le chargement de votre Bulletin

Panorama PerspectivesFeuille de route pour la tuberculose zoonotique

Perspectives Posté sur 2019-04-30 18:48:20

Feuille de route pour la tuberculose zoonotique

Une initiative « Une seule santé » pour combattre la tuberculose zoonotique

Auteurs

Amina Benyahia(1), Anna S. Dean(2), Ahmed El Idrissi(3), Elisabeth Erlacher-Vindel(4), Simona Forcella(5), Paula I. Fujiwara(6), Glen Gifford(7)*, Juan Lubroth(8), Francisco Olea-Popelka(9,10) & Gregorio Torres(11)

Ces personnes constituent le cœur de l’équipe rédactionnelle de la Feuille de route pour la tuberculose zoonotique. La liste complète des personnes ayant contribué à établir la feuille de route est fournie dans le document en question.

Contact auteurs : g.gifford@oie.int

(1) Scientifique, Département Sécurité sanitaire des aliments et zoonoses, Organisation mondiale de la santé (OMS).
(2) Chargée de mission pour les aspects techniques, Programme mondial tuberculose, Organisation mondiale de la santé (OMS).
(3) Cadre de santé animale, Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).
(4) Cheffe du Service Antibiorésistance et produits vétérinaires, Organisation mondiale de la santé animale (OIE).
(5) Chargée de mission pour les aspects politiques, DG SANTE, Commission européenne, Bruxelles (Belgique).
(6) Directrice scientifique, Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires.
(7) Chargé de mission, Service Antibiorésistance et produits vétérinaires, Organisation mondiale de la santé animale (OIE).
(8) Vétérinaire en chef, Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).
(9) Chargé de cours, Département d’études cliniques, Faculté de médecine vétérinaire et des sciences biomédicales, Université de l’État du Colorado, Fort Collins, Colorado (États-Unis d’Amérique).
(10) Sous-section Tuberculose zoonotique, Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires.
(11) Chef du Service Scientifique par intérim, Organisation mondiale de la santé animale (OIE).

Les désignations et dénominations utilisées et la présentation des données figurant dans cet article ne reflètent aucune prise de position de l’OIE quant au statut légal de quelque pays, territoire, ville ou zone que ce soit, à leurs autorités, aux délimitations de leur territoire ou au tracé de leurs frontières.
Les auteurs sont seuls responsables des opinions exprimées dans cet article. La mention de sociétés spécifiques ou de produits enregistrés par un fabricant, qu’ils soient ou non protégés par une marque, ne signifie pas que ceux-ci sont recommandés ou soutenus par l’OIE par rapport à d’autres similaires qui ne seraient pas mentionnés.

Taille de la police - A A A +

La tuberculose zoonotique est une forme de tuberculose que l’on retrouve chez l’homme et qui est provoquée par la bactérie Mycobacterium bovis, qui fait partie d’un groupe de bactéries apparentées connu sous la dénomination de « complexe M. tuberculosis ». Les animaux constituant le réservoir de la tuberculose zoonotique, la réduction de l’incidence de cette forme de tuberculose chez l’animal et chez l’humain implique de gérer le risque dès sa source animale.

Les initiatives entreprises à l’échelle mondiale pour résoudre le problème de la tuberculose bovine/zoonotique sont coordonnées par un partenariat tripartite (FAO/OIE/OMS) et par l’Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires (L’Union) [1]. En 2017, l’OIE, l’OMS, la FAO, et l’Union, ont lancé ensemble la première Feuille de route pour la tuberculose zoonotique [2, 3, 4, 5, 6], exposant les grandes lignes d’un plan destiné à lutter contre la tuberculose zoonotique en recourant à une approche « Une seule santé ».

Calendrier d’actionLes trois thèmes principaux de la feuille de route sont les suivants :

a) améliorer les connaissances scientifiques
b) réduire la transmission à l’interface animalhomme
c) renforcer les démarches intersectorielles et collaboratives.

10 priorités pour faire face à la tuberculose zoonotiqueDix priorités regroupées sous ces thèmes principaux sont mises en avant. Ces priorités sous-tendent différentes actions, notamment : améliorer la surveillance et le diagnostic, combler les lacunes en matière de recherche, améliorer la santé animale et la sécurité sanitaire des aliments pour réduire le risque pour les êtres humains, renforcer les actions de sensibilisation, promouvoir l’esprit « Une seule santé » et plaider pour plus d’investissements en faveur de la lutte contre la tuberculose bovine/zoonotique.

L’OIE contribue à ce projet par : la publication de normes techniques internationales harmonisées [7, 8] et d’informations sur le sujet ; un large réseau scientifique de Centres collaborateurs et de Laboratoires de référence [9] ; la gestion d’un projet pour la production et l’évaluation d’un nouvel étalon international de référence pour la tuberculine bovine ; la gestion d’un système mondial de surveillance et de déclaration des maladies animales (système WAHIS) [10] ; l’élaboration de programmes de formation et de renforcement des capacités pour les Services vétérinaires.

________________________________________

* « tuberculose zoonotique » se réfère à la maladie provoquée par l’infection à M. bovis chez l’humain et « tuberculose bovine » se réfère à  la maladie provoquée par l’infection à M. bovis chez l’animal

http://dx.doi.org/10.20506/bull.2019.1.2910

Références

  1. Organisation mondiale de la santé animale (OIE). – Tuberculose zoonotique.
  2. Organisation mondiale de la santé (OMS), Organisation mondiale de la santé animale (OIE) & Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) (2017). – Feuille de route pour la tuberculose zoonotique.
  3. Olea-Popelka F., Muwonge A., Perera A., Dean A., Mumford E., Erlacher-Vindel E., Forcella S., Silk B., Ditiu L., El Idrissi A., Raviglione M., Cosivi O., LoBue P. & Fujiwara P.I. (2017). – Zoonotic tuberculosis in human beings caused by M. bovis — a call for action. Lancet Infect. Dis., Personal View, 17 (1), e21–e25. https://doi.org/10.1016/S1473-3099(16)30139-6.
  4. Dean A.S., Forcella S., Olea-Popelka F., El Idrissi A., Glaziou P., Benyahia A., Mumford E., Erlacher-Vindel E., Gifford G., Lubroth J., Raviglione M. & Fujiwara P. (2018). – A roadmap for zoonotic tuberculosis: a One Health approach to ending tuberculosis. Lancet Infect. Dis., 18 (2), 137–138. https://doi.org/10.1016/S1473-3099(18)30013-6.
  5. Olea-Popelka F. & Fujiwara P.I. (2018). – Building a multi-institutional and interdisciplinary team to develop a zoonotic tuberculosis roadmap. Front. Public Health, (Art 167). https://doi.org/10.3389/fpubh.2018.00167.
  6. Nations Unies (ONU) (2018). – Réunion de haut niveau de l’Assemblée générale sur la lutte contre la tuberculose. Assemblée générale des Nations Unies.
  7. Organisation mondiale de la santé animale (OIE) (2018). – Chapitre 8.11. Infection par le complexe Mycobacterium tuberculosis. In Code sanitaire pour les animaux terrestres. 27e édition.
  8. Organisation mondiale de la santé animale (OIE) (2009). – Chapitre 3.4.6. Bovine tuberculosis. In Manual of Diagnostic Tests and Vaccines for Terrestrial Animals. 7e édition.
  9. Organisation mondiale de la santé animale (OIE). – Laboratoires de référence de l’OIE : coordonnées des experts désignés.
  10. Organisation mondiale de la santé animale (OIE). – Interface de la base de données sur la santé animale mondiale (WAHIS).

Informations relatives à l'article

  • Les partenariats public–privé–producteurs (4P) dans les filières agricoles

    Pour une insertion durable des petits producteurs dans les filières agricoles...
  • Le rôle des partenariats public–privé dans le secteur laitier

  • Partenariats public‑privé : conjuguer le meilleur des deux secteurs

    Le secteur public et le secteur privé doivent travailler l’un avec l’autre pour résoudre ensemble les problèmes qu’il est impossible de résoudre seul…