Merci de patienter pendant le chargement de votre Bulletin

Panorama Autour du mondeUn succès de la compartimentation en aquaculture : la production de saumon atlantique en Islande

Autour du monde Posté sur 2020-07-09 17:47:33

Un succès de la compartimentation en aquaculture : la production de saumon atlantique en Islande

Les désignations et dénominations utilisées et la présentation des données figurant dans cet article ne reflètent aucune prise de position de l’OIE quant au statut légal de quelque pays, territoire, ville ou zone que ce soit, à leurs autorités, aux délimitations de leur territoire ou au tracé de leurs frontières.
Les auteurs sont seuls responsables des opinions exprimées dans cet article. La mention de sociétés spécifiques ou de produits enregistrés par un fabricant, qu’ils soient ou non protégés par une marque, ne signifie pas que ceux-ci sont recommandés ou soutenus par l’OIE par rapport à d’autres similaires qui ne seraient pas mentionnés.

Taille de la police - A A A +

Stofnfiskur est le seul fournisseur étranger autorisé à exporter des œufs de saumon atlantique au Chili. L’entreprise le doit à son statut zoosanitaire.

En effet, les fermes aquacoles de Stofnfiskur situées sur la terre ferme sont alimentées en eau de mer indemne de pollution et en eau douce de forage. Cette eau, filtrée de manière naturelle à travers de la roche volcanique poreuse, constitue le meilleur habitat possible pour des poissons car elle est indemne d’agents pathogènes. En partenariat avec l’Autorité alimentaire et vétérinaire islandaise (MAST), l’entreprise a développé et mis en place des mesures efficaces de gestion de la biosécurité, essentiellement à des fins de prévention et de protection des poissons contre les agents responsables des maladies infectieuses. Il résulte de cette démarche que l’entreprise est désormais assimilée à un « compartiment » au sein duquel la biosécurité est garantie.

L’Autorité alimentaire et vétérinaire islandaise a établi une stratégie officielle pour favoriser la conduite et le soutien du processus de compartimentation

Les dispositions du Code sanitaire pour les animaux aquatiques [1] et du Code sanitaire pour les animaux terrestres [2] relatives à la mise en œuvre de la compartimentation sont de simples recommandations ; elles ne fournissent pas d’instructions spécifiques sur la façon de mettre en place, d’évaluer ou de valider officiellement l’établissement d’un compartiment. C’est pourquoi la MAST a établi une stratégie officielle pour favoriser la conduite et le soutien du processus de compartimentation et a élaboré la législation correspondante. Elle a publié en mars 2015 une norme officielle sur les conditions requises pour la compartimentation à des fins de gestion sanitaire [3].

Dès que l’ensemble des instruments juridiques a été disponible, Stofnfiskur a demandé la reconnaissance officielle d’un premier compartiment garantissant la biosécurité. Après avoir réalisé plusieurs visites de site dans l’ensemble des sous-unités du compartiment et vérifié la documentation correspondante, la MAST lui a accordé la certification le 2 octobre 2015.

Stofnfikur a alors soumis la documentation pertinente au Service national de la pêche et de l’aquaculture du Chili (SERNAPESCA) en vue d’obtenir la reconnaissance officielle du compartiment par ce pays. SERNAPESCA a commencé à recueillir les éléments de documentation nécessaires à l’examen de la demande en 2014 et a procédé à la reconnaissance du premier compartiment à l’international en Islande le 1er mars 2016.

La démarche décrite ci-dessus démontre clairement l’importance de la collaboration entre le secteur privé et le secteur public. L’alliance entre Stofnfiskur et la MAST constitue un nouvel exemple de partenariat fructueux entre le public et le privé dans le secteur de l’aquaculture. En outre, cette alliance contribue à la croissance économique de l’Islande.

http://dx.doi.org/10.20506/bull.2019.3.3053

Références

  1. Organisation mondiale de la santé animale (OIE) (2019). – Chapitre 4.2. Application de la compartimentation. In Code sanitaire pour les animaux aquatiques.
  2. Organisation mondiale de la santé animale (OIE) (2019). – Chapitre 4.5. Application de la compartimentation. In Code sanitaire pour les animaux terrestres.
  3. Iceland Food and Veterinary Authority (MAST) (2015). – Official standard by which the conditions for development, assessment and approval of compartments for aquatic animals disease-free are set.

Informations relatives à l'article

  • Rôle des organisations interprofessionnelles de la filière porcine dans la lutte contre la peste porcine africaine

  • Dernière ligne droite vers l’éradication de la peste porcine africaine en Sardaigne

    La nouvelle stratégie de lutte contre la maladie s’est révélée très efficace...
  • Enseignements à tirer de l’éradication de la peste porcine africaine en République Tchèque

    Le dernier foyer sur le territoire de la République tchèque a été résolu en avril 2018…