Merci de patienter pendant le chargement de votre Bulletin

Panorama Autour du mondeInstauration temporaire d’une zone indemne de maladies des équidés (EDFZ) en Indonésie en 2018

Autour du monde Posté sur 2019-10-08 17:30:00

Instauration temporaire d’une zone indemne de maladies des équidés (EDFZ) en Indonésie en 2018

à l’occasion des 18e Jeux asiatiques

Auteurs

Susanne Münstermann(1)*, Sri Hartati(2) & Mujiatun Darudin(3)

(1) Consultante en santé animale, Bonn (Allemagne).
(2) Directeur, Animal Health Department, Jakarta Province (Indonésie).
(3) Center for Animal Quarantine and Biosafety, Indonesian Agricultural Quarantine Agency (IAQA) (Indonésie).

* Contact auteurs : susanne.munstermann@adt.de

Les désignations et dénominations utilisées et la présentation des données figurant dans cet article ne reflètent aucune prise de position de l’OIE quant au statut légal de quelque pays, territoire, ville ou zone que ce soit, à leurs autorités, aux délimitations de leur territoire ou au tracé de leurs frontières.
Les auteurs sont seuls responsables des opinions exprimées dans cet article. La mention de sociétés spécifiques ou de produits enregistrés par un fabricant, qu’ils soient ou non protégés par une marque, ne signifie pas que ceux-ci sont recommandés ou soutenus par l’OIE par rapport à d’autres similaires qui ne seraient pas mentionnés.

Taille de la police - A A A +

Une zone indemne de maladies des équidés (EDFZ) a été temporairement établie à Djakarta (Indonésie) afin d’accueillir les épreuves équestres des 18e Jeux asiatiques qui se sont tenus en août 2018. Vingt-et-une nations et 133 chevaux ont participé à ces Jeux. Aucun cas de maladie n’a été signalé.
Une zone indemne de maladies des équidés (EDFZ) a été établie temporairement sur le centre équestre de Pulomas à Jakarta en vue des épreuves équestres des 18Jeux asiatiques en août 2018. Cette EDFZ a été mise en place dans le but de faciliter la participation de chevaux venus du monde entier.

L’Indonésie a déclaré l’établissement d’une EDFZ temporaire pour l’anémie infectieuse des équidés, la morve, la grippe équine, le surra, la piroplasmose équine et l’encéphalite japonaise conformément aux dispositions pertinentes du Code sanitaire pour les animaux terrestres.

Afin d’évaluer la situation sanitaire de la population équine autour de l’EDFZ, une zone de surveillance correspondant à la ville de Jakarta (630 km2) et une zone de protection couvrant toute la conurbation de Jakarta (6 300 km2) ont été instaurées autour de la zone centrale. Trois enquêtes sérologiques s’échelonnant sur 18 mois ont été réalisées dans ces zones. Des anticorps dirigés contre les maladies suivantes ont été détectés dans les zones entourant l’EDFZ : surra, piroplasmose, fièvre de West Nile, grippe équine, herpèsvirus équin, gourme et encéphalite japonaise. Aucun signe clinique n’a été observé pendant le temps de l’enquête.

Une zone tampon, entièrement vidée de sa population d’animaux domestiques de toutes espèces, a été mise en place afin de réduire le risque d’introduction de maladies dans l’EDFZ. Par ailleurs, la zone centrale n’a accueilli aucun cheval pendant un an et demi.

Un contrôle rigoureux des mouvements a été mis en place dans la zone de surveillance six mois avant le début des Jeux et les chevaux se trouvant dans des « points sensibles » où des anticorps contre plusieurs maladies avaient été détectés ont été déplacés hors de la zone de surveillance. En outre, un programme de lutte antivectorielle a été mis en œuvre avant et pendant les Jeux, en se basant sur les résultats d’une étude sur les vecteurs conduite dans et autour de la zone centrale pendant la saison des pluies et la saison sèche de 2017 et 2018.

Biosecurity and control of movements of horses
Biosécurité et contrôle des mouvements de chevaux pour les Jeux asiatiques (Indonésie, 2018). © Susanne Münstermann

À leur arrivée, les chevaux non européens, qui avaient tous été placés en quarantaine dans leur pays d’origine avant leur départ, ont été menés, pour une durée de deux semaines, à une station de quarantaine située en dehors de la zone de surveillance, tandis que les chevaux européens ont été conduits directement de l’aéroport à la zone centrale en empruntant un couloir sanitaire routier.

Vingt-et-une nations et 133 chevaux ont participé aux Jeux asiatiques sans qu’aucun cas de maladie n’ait été signalé, et les chevaux sont tous retournés dans leur pays d’origine en parfaite santé.

Auto-déclaration d’une EDFZ en Indonésie (15 février – 30 septembre 2018)
https://doi.org/10.20506/bull.2019.2.2980

Informations relatives à l'article

  • Diffusion des lignes directrices de l’OIE pour les partenariats public–privé dans le domaine vétérinaire

    Activités de l’OIE pour mieux faire connaître les partenariats public–privé…
  • Les partenariats public–privé peuvent aider à procurer à l’Afrique subsaharienne des produits zoosanitaires de qualité et des services de développement agricole

    Des gouvernements locaux du Kenya travaillent en étroite collaboration avec les réseaux locaux de Sidai…
  • Le mandat sanitaire en matière de lutte contre les maladies animales

    En Tunisie, la mise en œuvre du mandat sanitaire est une façon concrète de garantir la prestation durable des activités de services vétérinaires..