Merci de patienter pendant le chargement de votre Bulletin

Panorama Autour du mondeUn moyen d’atteindre les objectifs de développement durable

Autour du monde Posté sur 2020-01-14 18:00:40

Un moyen d’atteindre les objectifs de développement durable

Efficacité des interventions menées dans le cadre de partenariats public–privé de la Banque africaine de développement

Auteurs

Youssouf Kabore(1)* & Christopher Ndi(1)

(1) Département Agriculture et Agro-industrie (AHAI), Banque africaine de développement, Abidjan (Côte d’Ivoire).

* Contact auteurs : y.kabore@afdb.org

Les désignations et dénominations utilisées et la présentation des données figurant dans cet article ne reflètent aucune prise de position de l’OIE quant au statut légal de quelque pays, territoire, ville ou zone que ce soit, à leurs autorités, aux délimitations de leur territoire ou au tracé de leurs frontières.
Les auteurs sont seuls responsables des opinions exprimées dans cet article. La mention de sociétés spécifiques ou de produits enregistrés par un fabricant, qu’ils soient ou non protégés par une marque, ne signifie pas que ceux-ci sont recommandés ou soutenus par l’OIE par rapport à d’autres similaires qui ne seraient pas mentionnés.

Taille de la police - A A A +

Avec un éventail de 39 projets représentant une enveloppe totale de 2,4 milliards USD, le mécanisme de partenariat public–privé (PPP) mis en place par la Banque africaine de développement pour la période 2006–2016 met fortement l’accent sur les infrastructures et sur les PPP en tant qu’outils d’intervention permettant de résoudre les goulets d’étranglement qui ont jusqu’à présent entravé les pays en développement et freiné leur capacité à attirer les investissements étrangers directs.

La stratégie de développement du secteur privé de la Banque africaine de développement, et ses mises à jour successives, ont introduit les PPP en tant qu’outils d’intervention pour les opérations de la Banque.

En 2005, le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (New Partnership for Africa’s Development – NEPAD) de la Banque africaine de développement a mis en place un fonds spécial destiné à soutenir les pays africains, en collaboration avec des donateurs internationaux. Désigné sous le nom de Mécanisme de financement de la préparation des projets d’infrastructures, ce fonds a donné un nouvel élan aux PPP en Afrique.

L’importance de renforcer le cadre politique, législatif et réglementaire relatif aux PPP afin de contribuer au développement d’infrastructures pour l’élevage en Afrique (par exemple, cuves d’immersion, couloirs de contention, couloirs de vaccination, mangeoires et abreuvoirs, laboratoires vétérinaires, etc.) fait partie de la stratégie de gouvernance de la Banque et s’inscrit dans son programme d’activités.

Deux photos illustrant le programme de soutien aux infrastructures d’élevage financé par la Banque africaine de développement en Zambie. À gauche : un couloir de vaccination à Nakonde ; à droite : mangeoire et abreuvoir à Kasama.

Références

  1. United Nations (2015). – Sustainable Development Goals (SDGs).
  2. African Development Bank – Group Independent Development Evaluation (IDEV) (2019). – Evaluation of the bank’s utilization of the public–private partnership mechanism, 2006–2017.
  3. World Bank Institute (WBI) & Public–Private Infrastructure Advisory Facility (PPIAF) (2012). – PPP Basics and Principles of a PPP Framework.
  4. The Economist Intelligence Unit (EIU) (2015). – The 2015 Infrascope: evaluating the environment for public–private partnerships in Africa.
  5. African Development Bank Group – Governance, Economic and Financial Management Deparment (OSGE) (2017). – Governance Strategic Framework and Action Plan – GAP II. Promoting good governance and accountability for Africa’s transformation (2014–2018).
  6. Johm K.B. (2016). – Feed Africa: Strategy for Agricultural Transformation in Africa 2016-2025. African Development Bank Group.

Informations relatives à l'article

  • Diffusion des lignes directrices de l’OIE pour les partenariats public–privé dans le domaine vétérinaire

    Activités de l’OIE pour mieux faire connaître les partenariats public–privé…
  • Les partenariats public–privé peuvent aider à procurer à l’Afrique subsaharienne des produits zoosanitaires de qualité et des services de développement agricole

    Des gouvernements locaux du Kenya travaillent en étroite collaboration avec les réseaux locaux de Sidai…
  • Le mandat sanitaire en matière de lutte contre les maladies animales

    En Tunisie, la mise en œuvre du mandat sanitaire est une façon concrète de garantir la prestation durable des activités de services vétérinaires..