Merci de patienter pendant le chargement de votre Bulletin

Panorama DossierUn partenariat public–privé en soutien à la recherche scientifique pour contribuer au processus d’élaboration des normes de l’OIE

Dossier Posté sur 2019-10-08 17:28:15

Un partenariat public–privé en soutien à la recherche scientifique pour contribuer au processus d’élaboration des normes de l’OIE

Auteurs

Morgane Dominguez(1), Neo J. Mapitse(1)*, Matthew Stone(2), Alain Dehove(3), Lydia Greve(4), Ann Cullinane(5), Cristóbal Zepeda(6) & Étienne Bonbon(7)

(1) Service des statuts, Organisation mondiale de la santé animale (OIE).
(2) « Normes internationales et Science », Organisation mondiale de la santé animale (OIE).
(3) Direction financière, Organisation mondiale de la santé animale (OIE).
(4) Unité du Fonds mondial, Organisation mondiale de la santé animale (OIE).
(5) Commission des normes biologiques, Organisation mondiale de la santé animale (OIE).
(6) Commission scientifique pour les maladies animales, Organisation mondiale de la santé animale (OIE).
(7) Commission des normes sanitaires pour les animaux terrestres, Organisation mondiale de la santé animale (OIE).

* Contact auteurs : disease.status@oie.int

Taille de la police - A A A +

Le partenariat public–privé entre l’OIE et l’IHSC apporte un soutien actif aux travaux scientifiques visant à mettre au point de nouveaux vaccins et de nouvelles épreuves de diagnostic pour les maladies prioritaires des équidés ou à améliorer ceux existants.  Ces études ont ouvert de nouvelles perspectives qui ont été prises en compte lors de l’examen scientifiques des normes pertinentes de l’OIE.
Les normes de l’OIE sont scientifiquement fondées. Qu’il s’agisse de nouvelles normes ou de la révision et mise à jour des normes existantes, toutes reposent sur les connaissances nouvelles issues de la recherche scientifique pour le bénéfice de la communauté mondiale. En concertation avec la FEI et la FIAH, l’OIE a répertorié les maladies des équidés que la recherche scientifique devrait traiter en priorité.

Après un appel à manifestions d’intérêt d’envergure internationale lancé par l’OIE en 2015, les études suivantes, sélectionnées par la FEI et l’IFHA, ont reçu un soutien financier du partenariat :

  • études de validation d’épreuves de diagnostic, pour la peste équine [1], la morve [2] (épreuves sérologiques) et la grippe équine (test moléculaire) ;
  • étude sur les protocoles de vaccination contre la grippe équine ;
  • examen des technologies vaccinales contre la peste équine et évaluation économique d’un nouveau vaccin contre la peste équine.

Les résultats des études de validation d’épreuves de diagnostic et de l’étude sur les protocoles de vaccination contre la grippe équine ont été pris en compte par les Commissions spécialisées de l’OIE pertinentes lors de la révision des recommandations du Manuel des tests de diagnostic et des vaccins pour les animaux terrestres et du Code sanitaire pour les animaux terrestres. De même, les conclusions des études sur les vaccins contre la peste équine ont été examinées par la Confédération internationale des sports de chevaux (IHSC), qui soutient la recherche d’un vaccin plus sûr contre la peste équine.

La fiabilité des épreuves diagnostiques et l’efficacité des vaccins sont cruciales pour la prévention et le contrôle des maladies et pour garantir la sécurité sanitaire des déplacements et des importations de chevaux. À travers son réseau de Laboratoires de référence, de Centres collaborateurs et d’autres organismes, l’OIE s’efforce de participer à des partenariats féconds pour soutenir l’élaboration de normes à fondement scientifique.

https://doi.org/10.20506/bull.2019.2.2978

Références

  1. Durán-Ferrer M., Agüero M., Zientara S., Beck C., Lecollinet S., Sailleau C., Smith S., Potgieter C., Rueda P., Sastre P., Monaco F., Villalba R., Tena-Tomás C., Batten C., Frost L., Flannery J., Gubbins S., Lubisi B.A., Sánchez-Vizcaíno J.M., Emery M., Sturgill T., Ostlund E. & Castillo-Olivares J. (2019). – Assessment of reproducibility of a VP7 Blocking ELISA diagnostic test for African horse sickness. Transbound. Emerg. Dis., 66 (1), 83–90. https://doi.org/10.1111/tbed.12968.
  2. Elschner M.C., Laroucau K., Singha H., Tripathi B.N., Saqib M., Gardner I., Saini S., Kumar S., El-Adawy H., Melzer F., Khan I., Malik P., Sauter-Louis C. & Neubauer H. (2019). – Evaluation of the comparative accuracy of the complement fixation test, Western blot and five enzyme-linked immunosorbent assays for serodiagnosis of glanders. PLoS ONE, 14 (4), e0214963. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0214963.

Informations relatives à l'article

  • Mise au point d’un vaccin plus sûr contre la peste équine

    Les technologies vaccinales contre la peste équine font partie des domaines couverts par le partenariat OIE/IHSC…
  • Comment instaurer une zone indemne de maladies des équidés (EDFZ)

    en vue d’accueillir une compétition internationale...
  • Le concept HHP, pour des athlètes équins à statut sanitaire élevé certifié

    Un cadre harmonisé pour l’importation temporaire des chevaux de compétition…