Merci de patienter pendant le chargement de votre Bulletin

Panorama PerspectivesLe rôle des partenariats public–privé dans le secteur laitier

Perspectives Posté sur 2020-01-09 14:54:03

Le rôle des partenariats public–privé dans le secteur laitier

Auteurs

C. Emond(1) & M. Sánchez Mainar(1)*

(1) Fédération internationale du lait (FIL).

* Contact auteurs : msanchezmainar@fil-idf.org

Les désignations et dénominations utilisées et la présentation des données figurant dans cet article ne reflètent aucune prise de position de l’OIE quant au statut légal de quelque pays, territoire, ville ou zone que ce soit, à leurs autorités, aux délimitations de leur territoire ou au tracé de leurs frontières.
Les auteurs sont seuls responsables des opinions exprimées dans cet article. La mention de sociétés spécifiques ou de produits enregistrés par un fabricant, qu’ils soient ou non protégés par une marque, ne signifie pas que ceux-ci sont recommandés ou soutenus par l’OIE par rapport à d’autres similaires qui ne seraient pas mentionnés.

Taille de la police - A A A +

Pour la Fédération internationale du lait (FIL), la santé et la productivité des animaux laitiers contribuent à garantir une offre de produits alimentaires sains et nutritifs et en quantité suffisante. Les maladies des animaux laitiers peuvent faire chuter leur productivité et entraînent un gaspillage alimentaire en raison des quantités de lait écartées du circuit. Les bonnes pratiques de gestion du cheptel permettent de préserver une production de lait durable. La mauvaise santé des animaux peut compromettre la réalisation des Objectifs de développement durable des Nations Unies. Dans ces conditions, la collaboration à chaque étape de la chaîne de valeur est primordiale pour obtenir de bons résultats.

La maîtrise de la résistance aux agents antimicrobiens

La résistance aux agents antimicrobiens est une problématique complexe qui touche potentiellement tous les êtres vivants, de sorte que des interventions isolées auront nécessairement un effet limité. Les actions doivent plutôt être menées dans le cadre de partenariats public–privé (PPP) afin de limiter l’apparition et la propagation de ces résistances et leurs effets connexes.

La FIL encourage une utilisation responsable et prudente des agents antimicrobiens dans le secteur laitier afin que ceux-ci demeurent efficaces pour préserver la santé du cheptel mondial. Le guide de la FIL sur la résistance aux agents antimicrobiens [1] et celui sur l’utilisation prudente des agents antimicrobiens dans les élevages laitiers [2] soutiennent la mise en œuvre harmonisée des stratégies mondiales en matière d’antibiorésistance.

Programmes de lutte contre la paratuberculose

La paratuberculose, due à Mycobacterium avium subsp. paratuberculosis, fait partie des maladies contre lesquelles des programmes de contrôle rigoureux doivent être conçus à l’échelle nationale en faisant appel à la collaboration de nombreuses parties prenantes.

Tous les deux ans, la FIL organise, dans le cadre d’un partenariat public–privé, un forum destiné à faire le point sur la recherche en matière de paratuberculose et sur l’état d’avancement des programmes nationaux de contrôle de cette maladie [3]. Les principaux facteurs qui incitent à lancer de tels programmes sont les préoccupations croissantes du secteur laitier face au potentiel zoonotique de M. avium paratuberculosis, la volonté de prendre des mesures de lutte proactives au niveau des élevages et de la transformation, et la nécessité de se conformer aux exigences sanitaires des échanges internationaux.

Le bien-être animal dans le secteur laitier

Les bonnes pratiques de gestion du bien-être animal sont bénéfiques aussi bien pour les animaux eux-mêmes que pour les éleveurs, les transformateurs, les consommateurs et la société dans son ensemble. En 2019, la FIL a publié, en collaboration avec l’OIE et la FAO, une mise à jour de son guide sur le bien-être animal en production laitière [4]. Fruit de cette collaboration public–privé, cette initiative promeut la mise en œuvre à l’échelle mondiale des bonnes pratiques pour le bien-être animal en production laitière. Ce guide propose des orientations fondées sur des données et des avis scientifiques et s’appuie sur les principales normes reconnues au plan international pour aider les éleveurs et les transformateurs du secteur laitier à interpréter et à mettre en œuvre ces normes.

http://dx.doi.org/10.20506/bull.2019.3.3042

Références

  1. Fédération internationale du lait (FIL) (2017). – Guidance on antimicrobial resistance from the dairy sector. IDF Factsheet 003/2017-05.
  2. Fédération internationale du lait (FIL) (2013). – Guide to prudent use of antimicrobial agents in dairy production.
  3. Fédération internationale du lait (FIL) (2018). – Proceedings of the 6th Paratuberculosis Forum. Bulletin of the International Dairy Federation No. 493.
  4. Fédération internationale du lait (FIL) (2019). – The IDF guide to good animal welfare in dairy production 2.0. Bulletin of the International Dairy Federation No. 498.

Informations relatives à l'article

  • Mesures de prévention et de contrôle de la peste porcine africaine

    Dans l’Union Européenne la peste porcine africaine a pu être circonscrite à des zones limitées…
  • Peste porcine africaine : une contagiosité modérée qui pose un dilemme

    Cette maladie se caractérise par une létalité élevée...
  • La filière porcine en Asie du Sud-Est et les défis de la gestion sanitaire

    Les porcs sont une source importante de revenus pour les populations rurales et péri-urbaines…