Merci de patienter pendant le chargement de votre Bulletin

Panorama PerspectivesPartenariats public-privé dans le domaine vétérinaire : bienfaits et problématiques

Perspectives Posté sur 2020-01-14 11:39:48

Partenariats public-privé dans le domaine vétérinaire : bienfaits et problématiques

Auteurs

Les désignations et dénominations utilisées et la présentation des données figurant dans cet article ne reflètent aucune prise de position de l’OIE quant au statut légal de quelque pays, territoire, ville ou zone que ce soit, à leurs autorités, aux délimitations de leur territoire ou au tracé de leurs frontières.
Les auteurs sont seuls responsables des opinions exprimées dans cet article. La mention de sociétés spécifiques ou de produits enregistrés par un fabricant, qu’ils soient ou non protégés par une marque, ne signifie pas que ceux-ci sont recommandés ou soutenus par l’OIE par rapport à d’autres similaires qui ne seraient pas mentionnés.

Taille de la police - A A A +

Nous reconnaissons tous l’importance de la qualité et de l’homogénéité des services vétérinaires, essentielles pour améliorer la santé animale, optimiser la production animale, sauvegarder la santé publique et garantir le bien-être animal. La différence entre pays développés et pays en développement en matière de prestation de services vétérinaires peut être significative, alors même que les nations en développement connaissent des pertes de production, se heurtent à des risques pour la santé publique et voient le bien-être animal compromis.

Selon des observations émanant des pays développés, l’une des composantes essentielles d’une solution consiste à unir les meilleures compétences, capacités et ressources du secteur public et du secteur privé pour travailler conjointement afin d’améliorer la prestation de services vétérinaires. Dans un monde ultra-connecté qui fait face à des défis toujours plus nombreux en lien avec le changement climatique, il est, pour nous, plus important et plus urgent que jamais d’œuvrer ensemble et d’améliorer collectivement la production responsable et efficace d’aliments d’origine animale, les soins aux animaux de compagnie et le bien-être des animaux, des êtres humains et de l’environnement.

L’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) continue de jouer un rôle moteur dans l’instauration des normes et l’amélioration de l’exercice des Services vétérinaires de par le monde. À ce titre, l’OIE, en collaboration avec les Délégués de ses 182 Membres, est la mieux placée pour conduire les initiatives visant à s’appuyer sur ce que le secteur public et le secteur privé ont à offrir de meilleur pour améliorer la prestation de services vétérinaires. La Fondation Bill & Melinda Gates se fait un honneur de collaborer en ce sens avec l’OIE et salue le rôle de premier plan joué par l’OIE dans l’amélioration de la santé animale, de la santé publique et du bien-être animal, dans le cadre de l’initiative de partenariats public–privé.

http://dx.doi.org/10.20506/bull.2019.3.3039

Informations relatives à l'article

  • Les partenariats public–privé–producteurs (4P) dans les filières agricoles

    Pour une insertion durable des petits producteurs dans les filières agricoles...
  • Le rôle des partenariats public–privé dans le secteur laitier

  • Partenariats public‑privé : conjuguer le meilleur des deux secteurs

    Le secteur public et le secteur privé doivent travailler l’un avec l’autre pour résoudre ensemble les problèmes qu’il est impossible de résoudre seul…