Merci de patienter pendant le chargement de votre Bulletin

Panorama PerspectivesLa communication sur les risques : un élément essentiel de la lutte contre la peste porcine africaine

Perspectives Posté sur 2020-07-07 10:16:48

La communication sur les risques : un élément essentiel de la lutte contre la peste porcine africaine

Auteurs

C. Bertrand-Ferrandis(1), L. Escati(2) & A. Lavarello Schettini(3)*

(1) Cheffe du Service de la Communication, Organisation mondiale de la santé animale (OIE).
(2) Chargée de communication, Service de la Communication, Organisation mondiale de la santé animale (OIE).
(3) Chargée de communication peste porcine africaine, Service de la Communication, Organisation mondiale de la santé animale (OIE).

* Contact auteurs : a.lavarello@oie.int

Taille de la police - A A A +

Tant qu’aucun vaccin ou traitement efficace contre la peste porcine africaine n’est disponible, la prévention demeure essentielle pour limiter la propagation de cette maladie.

Limiter la propagation de la peste porcine africaine grâce à une communication efficace

Les Services vétérinaires du monde entier travaillent avec assiduité pour prévenir et maîtriser la peste porcine africaine. Toutefois, la transmission de la maladie étant principalement due à la négligence humaine, une collaboration transdisciplinaire et intersectorielle est nécessaire. Il est important que tous les acteurs susceptibles d’être impliqués dans la transmission directe ou indirecte de la peste porcine africaine soient sensibilisés, reconnaissent l’importance de leurs actions et comprennent dans quelle mesure ils peuvent contribuer à stopper la propagation de cette maladie mortelle des porcins. Dans un tel scénario, une communication efficace sur les risques devient un élément essentiel de la réaction face à la maladie.

Toutefois, il existe certains obstacles à la communication. Comme la peste porcine africaine ne constitue pas une menace directe pour la santé humaine, la perception des risques de la part de certains acteurs clés demeure faible. Les actions de communication doivent souligner les répercussions de la maladie sur la santé et le bien-être des animaux, mais aussi sur la société à différents niveaux, notamment en termes de source de revenu des agriculteurs, de sécurité sanitaire des aliments, d’économie des pays et d’échanges internationaux.

L’impact de la peste porcine africaine dépasse largement le seul secteur porcin car l’élevage des porcs est étroitement lié à l’économie mondiale. La peste porcine africaine peut laisser des familles entières sans emploi et menace l’approvisionnement mondial en porc et autres produits d’origine porcine, tels que l’héparine, un médicament anticoagulant destiné à l’être humain, dont certains principes actifs sont issus de l’intestin des porcs. Une communication efficace est par conséquent essentielle pour améliorer la prise de conscience et l’action rapide afin de réduire le risque de propagation de la peste porcine africaine ainsi que ses effets.

Comment faire évoluer les comportements dangereux

La situation au regard de la peste porcine africaine à travers le monde offre une occasion de réaliser des changements positifs et d’améliorer les pratiques agricoles. Afin d’y parvenir, nos actions de communication doivent souligner les liens entre les changements en matière de comportements et de pratiques que nous voulons obtenir de la part de nos publics cibles et leurs propres systèmes de valeurs. Les messages devraient donc être destinés et adaptés à des publics précis, après les avoir écoutés et avoir compris leurs besoins. En outre, pour que ces actions de communication soient efficaces et durables sur le long terme, il est essentiel que les responsables politiques assurent les conditions permettant de faciliter le changement, grâce à des programmes nationaux d’incitation par le biais de la législation nationale.

Pays et partenaires sont invités à utiliser et à diffuser les outils de la campagne de sensibilisation « La PPA tue les porcs »

Afin d’aider les pays à conduire ces changements, l’OIE a créé une campagne de sensibilisation à l’intention des différents acteurs de la propagation de la maladie. Les chasseurs, les petits éleveurs porcins et les producteurs industriels de porcs, mais aussi les voyageurs et les acteurs du secteur des transports sont appelés à jouer un rôle actif afin de prévenir cette maladie porcine mortelle et d’éviter d’en devenir un vecteur. Pays et partenaires sont invités à utiliser et à diffuser les outils de la campagne de sensibilisation « La PPA tue les porcs » afin de promouvoir les précautions nécessaires pour protéger à la fois les porcs et le secteur agricole dans son ensemble.

La campagne de sensibilisation « La PPA tue les porcs » est affichée à un poste de douane au Laos
La campagne de sensibilisation « La PPA tue les porcs » est affichée à un poste de douane au Laos. Photo communiquée par les Services vétérinaires du Laos
http://dx.doi.org/10.20506/bull.2020.1.3117
Portail de l’OIE sur la peste porcine africaine

Informations relatives à l'article

  • Mesures de prévention et de contrôle de la peste porcine africaine

    Dans l’Union Européenne la peste porcine africaine a pu être circonscrite à des zones limitées…
  • Peste porcine africaine : une contagiosité modérée qui pose un dilemme

    Cette maladie se caractérise par une létalité élevée...
  • La filière porcine en Asie du Sud-Est et les défis de la gestion sanitaire

    Les porcs sont une source importante de revenus pour les populations rurales et péri-urbaines…