Merci de patienter pendant le chargement de votre Bulletin

Panorama PerspectivesGroupe permanent d’experts de la peste porcine africaine pour l’Europe

Perspectives Posté sur 2020-07-21 08:51:23

Groupe permanent d’experts de la peste porcine africaine pour l’Europe

Auteurs

Andrea Gavinelli (1), Simona Forcella (2) & Bernard Van Goethem (3)

(1) Head of Unit, Official Controls and Eradication of Diseases in Animals (SANTE.DDG2.G.3), Commission Européenne.
(2) Policy Officer, Official Controls and Eradication of Diseases in Animals (SANTE.DDG2.G.3), Commission Européenne.
(3) Director, Crisis Management in Food, Animals and Plants (SANTE.DDG2.G), Commission Européenne, et Président du GF‑TADs pour l’Europe.

Les désignations et dénominations utilisées et la présentation des données figurant dans cet article ne reflètent aucune prise de position de l’OIE quant au statut légal de quelque pays, territoire, ville ou zone que ce soit, à leurs autorités, aux délimitations de leur territoire ou au tracé de leurs frontières.
Les auteurs sont seuls responsables des opinions exprimées dans cet article. La mention de sociétés spécifiques ou de produits enregistrés par un fabricant, qu’ils soient ou non protégés par une marque, ne signifie pas que ceux-ci sont recommandés ou soutenus par l’OIE par rapport à d’autres similaires qui ne seraient pas mentionnés.

Taille de la police - A A A +

Le Groupe permanent d’experts de la peste porcine africaine pour l’Europe a été créé en 2014 sous l’égide du GF–TADs afin de développer une coopération plus étroite entre les pays touchés par la peste porcine africaine. Ce groupe a servi de modèle pour la mise en œuvre des mesures de contrôle de la maladie à l’échelle mondiale.
Pour faire face à la propagation actuelle de la peste porcine africaine à l’échelle mondiale, un Groupe permanent d’experts de la peste porcine africaine pour l’Europe (GPE–PPA) a été créé en 2014 sous l’égide du GF-TADs(1), afin de développer une coopération plus étroite entre les pays touchés par la peste porcine africaine et de prendre ainsi la maladie en charge de manière plus collaborative et harmonisée à travers l’Europe.

Depuis 2014, et avec le soutien de la Commission européenne, le GPE–PPA s’est réuni à 14 reprises, traitant nombre de questions stratégiques liées à la prévention, au contrôle et à l’éradication de la peste porcine africaine. Des recommandations ont été rédigées pour inciter les pays à prendre des mesures afin d’améliorer la transparence, la biosécurité, la surveillance, les pratiques de chasse, la gestion des sangliers sur le long terme, les campagnes de sensibilisation, les contrôles aux frontières, les enquêtes portant sur les foyers de la maladie, ainsi que la collecte et le partage d’informations.

Le GPE–PPA Europe offre une occasion de promouvoir un dialogue régional fructueux et une transparence accrue entre les pays d’Europe atteints et ceux qui ne le sont pas. La plateforme du GF–TADs met à disposition le cadre idéal pour débattre et échanger des informations concernant les mesures d’atténuation des effets, fondées sur des bases scientifiques et techniques.

Il est demandé à l’ensemble des pays participants d’adopter les recommandations élaborées lors des réunions du GPE–PPA. Les pays non touchés sont en mesure de bénéficier de l’expérience des autres pays. En outre, une équipe d’experts dans le cadre du GF–TADs apporte une aide sur le terrain concernant les activités de préparation, de contrôle et d’éradication, aux pays touchés par la peste porcine africaine mais également à ceux qui ne le sont pas.

La preuve a été faite de l’importance croissante de cette initiative lors de sa 14e réunion, qui s’est tenue à Sofia (Bulgarie) les 10 et 11 septembre 2019. Des représentants de 34 pays européens y étaient présents, ainsi qu’un représentant de la République Populaire de Chine. Au cours de cette réunion, une session ministérielle de haut niveau a été organisée afin de lancer un appel en faveur d’une coordination, d’une sensibilisation et d’une préparation dans le sud-est de l’Europe.

D’autres régions ont pris acte du rôle notable joué par le GF–TADs et son GPE–PPA en Europe, mettant en place des synergies et définissant des actions pour suivre cet exemple. Récemment, le GF–TADs pour l’Asie et le Pacifique et le GF–TADs pour les Amériques ont lancé des campagnes similaires, dans le but de développer et de renforcer leur expertise régionale, d’échanger des connaissances et de soutenir ces régions dans la prévention, la détection précoce et le contrôle de la peste porcine africaine.
________________________________________

(1) Le Plan-cadre mondial pour la lutte progressive contre les maladies animales transfrontalières (GF-TADs) est une initiative conjointe de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) qui s’efforce de favoriser des alliances mondiales et régionales pour lutter contre les maladies animales transfrontalières, de veiller à renforcer les moyens d’action et d’aider à mettre en place des programmes de contrôle spécifiques pour certaines maladies animales transfrontalières en tenant compte des priorités au niveau mondial et au niveau régional.

Plus d’informations sur le Groupe permanent d’experts de la peste porcine africaine pour l’Europe (en anglais)
Portail de l’OIE sur la peste porcine africaine

Informations relatives à l'article

  • Mesures de prévention et de contrôle de la peste porcine africaine

    Dans l’Union Européenne la peste porcine africaine a pu être circonscrite à des zones limitées…
  • Peste porcine africaine : une contagiosité modérée qui pose un dilemme

    Cette maladie se caractérise par une létalité élevée...
  • La filière porcine en Asie du Sud-Est et les défis de la gestion sanitaire

    Les porcs sont une source importante de revenus pour les populations rurales et péri-urbaines…