Merci de patienter pendant le chargement de votre Bulletin

Panorama ÉditorialContrôler la peste porcine africaine au niveau mondial : un enjeu important

Éditorial Posté sur 2020-08-04 16:14:49

Contrôler la peste porcine africaine au niveau mondial : un enjeu important

Taille de la police - A A A +

Nous observons, depuis quelques années, une propagation sans précédent de la peste porcine africaine à travers le monde. De plus en plus de pays, dans différentes régions du globe, signalent l’apparition de foyers. Les pays atteints luttent pour endiguer cette maladie et réduire les pertes, tandis que les pays encore indemnes sont confrontés à un risque croissant d’introduction du virus sur leur territoire. En raison des répercussions socio-économiques de cette maladie au niveau mondial, son contrôle est une priorité de première instance tant pour les pays atteints que pour les pays indemnes.

Cependant, il demeure difficile de maîtriser la peste porcine africaine car l’épidémiologie de cette maladie est complexe et il n’existe pas de vaccin qui soit à la fois sûr et efficace, d’où la nécessité de respecter des mesures de biosécurité strictes ; de surcroît, compte tenu de la multiplicité et de la complexité des conjonctures auxquelles la plupart des pays sont confrontés, il est extrêmement difficile de mettre en œuvre les mesures nécessaires pour faire changer des pratiques qui sont des pratiques à haut risque. Ces difficultés peuvent être aggravées par le manque de soutien politique, de moyens techniques et de ressources pérennes.

Pour relever ce défi, il faut, d’urgence, que nous repensions la façon dont nous appréhendons cette maladie, que nous facilitions le développement d’approches scientifiques adéquates et d’outils efficaces, que les gouvernements renforcent leur implication et leur soutien, que les Membres disposent de meilleurs moyens techniques, et que nous nous investissions dans la communication sur le risque avec les parties prenantes et les partenaires du développement.

L’initiative mondiale pour le contrôle de la peste porcine africaine : une initiative coordonnée par l’OIE et la FAO

En coordination avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) s’empresse de répondre à ces besoins en produisant des normes internationales et un ensemble de bonnes pratiques pour un contrôle efficace de la peste porcine africaine, en favorisant la transparence concernant l’apparition des nouveaux foyers et l’évolution des foyers en cours grâce au Système mondial d’information zoosanitaire (WAHIS), en mettant en œuvre différentes activités visant à renforcer les capacités techniques, et en organisant des campagnes d’information.

Cependant, pour mettre en œuvre efficacement tant ces activités que d’autres activités essentielles, il faut pouvoir compter sur une bonne coordination des actions dans les pays, dans les régions et dans le monde entier, et ce, non seulement de la part des responsables gouvernementaux et des institutions publiques mais aussi de la part de tous les maillons des chaînes de valeur de la production et du commerce de porcs.

Pour permettre ce travail de contrôle de la peste porcine africaine, et pour donner suite à la demande expresse de nos Membres, une initiative mondiale a été lancée dans le cadre du GF‑TADs(1) en coordination avec l’OIE et la FAO. Cette initiative fournira un cadre stratégique mondial pour mener les actions les plus adaptées et pour une organisation harmonisée des partenariats et de la coordination au niveau national, régional et international, qui prendra en compte les programmes déjà existants.

Il appartient aux Membres de l’OIE de mener les efforts et de conduire les changements nécessaires pour parvenir à un contrôle mondial de la peste porcine africaine

C’est, néanmoins, aux Membres de l’OIE, soutenus par les organisations internationales, les communautés économiques régionales et les partenaires du développement, qu’il appartient de mener ces efforts et de conduire les changements nécessaires pour parvenir à un contrôle mondial de la peste porcine africaine.

Les articles de ce numéro de Panorama fournissent un aperçu des mesures de contrôle de la peste porcine africaine à l’échelle mondiale, en mettant l’accent sur certaines activités de l’OIE dans ce domaine, les caractéristiques de la maladie, sa situation dans le monde, les récents développements et les enseignements que l’on peut en tirer, ainsi que le rôle que jouent les partenaires clés.

Je tiens à remercier les auteurs de ces articles pour toutes ces informations qui ne manqueront pas de vous intéresser.

Monique Éloit
Directrice générale
Organisation mondiale de la santé animale (OIE)

________________________________________

(1) Le Plan-cadre mondial pour la lutte progressive contre les maladies animales transfrontalières (GF-TADs) est une initiative conjointe de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) qui s’efforce de favoriser des alliances mondiales et régionales pour lutter contre les maladies animales transfrontalières, de veiller à renforcer les moyens d’action et d’aider à mettre en place des programmes de contrôle spécifiques pour certaines maladies animales transfrontalières en tenant compte des priorités au niveau mondial et au niveau régional.

http://dx.doi.org/10.20506/bull.2020.1.3115

Informations relatives à l'article