Merci de patienter pendant le chargement de votre Bulletin

Panorama Ressources
Numéro en cours : #2018-2
  • Ressources

    Publications externes

    Guillaume Fournié, Agnès Waret-Szkuta, Anton Camacho, Laike M. Yigezu, Dirk U. Pfeiffer & François Roger (2018). – A dynamic model of transmission and elimination of peste des petits ruminants in EthiopiaPNAS, 115 (33) 8454-8459. doi:10.1073/pnas.1711646115.

    Jean-Jacques Soula (2018). – Eradicating Peste des petits ruminants (sheep and goat plague) to fight rural poverty. CIHEAM Watch Letter, 39, 3 pages.

    The Pirbright Institute (2018). – Pirbright scientists run vaccination campaign to eradicate peste des petits ruminants.

    Portail de la FAO sur la peste des petits ruminants.

  • Ressources

    Sélection de thèmes techniques présentés à l’Assemblée mondiale des Délégués et aux Commissions régionales de l’OIE

    Al-Majali A.M. (2017). – Sustainable strengthening of the epidemio-surveillance systems in the Middle East Member Countries of the OIE. 14e Conférence de la Commission régionale de l’OIE pour le Moyen-Orient (Istanbul, Turquie, 2-6 octobre 2017). doi:10.20506/TT.2759.

    Bakkouri A. (2017). – Le déploiement de la stratégie mondiale de contrôle et d’éradication de la peste des petits ruminants en Afrique. 22Conférence de la Commission régionale de l’OIE pour l’Afrique (Swakopmund, Namibie, 20-24 février 2017). doi:10.20506/TT.2656.

    Idriss O. & Nersy C. (2017). – Pastoralisme : opportunités pour l’élevage et défis pour les Services vétérinaires. 22Conférence de la Commission régionale de l’OIE pour l’Afrique (Swakopmund, Namibie, 20-24 février 2017). doi:10.20506/TT.2655.


    Tous les thèmes techniques
    présentés à l’Assemblée mondiale des Délégués et aux Commissions régionales de l’OIE

  • Ressources

    Panorama épidémiologique des maladies des petits ruminants en Algérie

    Revue scientifique et technique, 36 (3)Kardjadj M. (2017). – An epidemiological overview of small ruminant diseases in Algeria [Panorama épidémiologique des maladies des petits ruminants en Algérie]. In: Revue scientifique et technique, 36 (3).

    doi:10.20506/rst.36.3.2731

    Le secteur de l’élevage de petits ruminants constitue l’une des principales sources d’approvisionnement de viande en Algérie et joue un rôle vital pour la sécurité alimentaire du pays. Le secteur des petits ruminants en Algérie a les capacités potentielles d’améliorer le niveau de vie des éleveurs et des ménages tout en augmentant l’offre de protéines d’origine animale disponibles pour les consommateurs, permettant par là même d’alléger la pauvreté et d’améliorer la santé publique.

    L’auteur décrit les principales maladies infectieuses affectant le secteur des petits ruminants en Algérie. Il examine également les mesures mises en œuvre pour lutter contre ces maladies. Le statut épidémiologique des maladies des petits ruminants en Algérie est frappant ; les principales maladies infectieuses menaçant le secteur des petits ruminants sont : la peste des petits ruminants, la fièvre catarrhale ovine, la fièvre aphteuse, la clavelée et la variole caprine, la brucellose et la fièvre de la vallée du Rift. Par conséquent, il est nécessaire de mettre en place des systèmes d’alerte précoce et de veiller à la mise en œuvre appropriée des mesures de contrôle afin de prévenir, de contrôler et/ou d’éradiquer ces maladies, dont l’impact sur l’économie algérienne est considérable.

  • Ressources

    Atlas des maladies animales transfrontalières

    Edité par Peter J. Fernández & William R. White

    En anglais
    Édition révisée, 2016
    ISBN 978-92-95108-21-9
    29,7 x 21 cm
    279 pages
    Prix : 60 EUR

    En français
    2012
    ISBN 978-92-9044-806-8
    29,7 x 21 cm
    290 pages
    Prix : 60 EUR

    L’Atlas des maladies animales transfrontalières est le best-seller de l’OIE ! Il aidera le personnel des Services vétérinaires chargé de la surveillance et du diagnostic des maladies animales à reconnaître d’importantes maladies animales transfrontalières grâce à de nombreuses photos illustrant les signes cliniques et nécropsiques de 29 maladies à déclaration obligatoire à l’OIE, complétées par la description de ces maladies d’après les fiches techniques de l’OIE.

    Cet ouvrage de référence a vu le jour grâce à la collaboration du réseau mondial d’épidémiologistes et d’experts vétérinaires reconnus par l’OIE et grâce au soutien du Service d’inspection zoosanitaire et phytosanitaire du Département de l’agriculture des États-Unis (USDA-APHIS).

    [ Commander l’ouvrage ]

  • Ressources

    Camelid infectious disorders

    [Maladies infectieuses des camélidés]

    Ulrich Wernery, Jörg Kinne & Rolf Karl Schuster

    En anglais
    2014
    21 × 29,7 cm
    512 pages
    ISBN 978-92-9044-954-6
    Prix : 60 EUR

    Cet ouvrage de référence, publié et distribué par l’OIE, couvre toutes les maladies infectieuses des camélidés.

    Cet ouvrage se subdivise en chapitres consacrés aux maladies bactériennes, virales, fongiques et parasitaires. Chaque section contient des informations sur l’étiologie, l’épidémiologie, les signes cliniques, la pathologie, le diagnostic, la prévention et le contrôle de la maladie présentée.

    Les auteurs, les Docteurs Ulrich Wernery, Jörg Kinne et Rolf Karl Schuster, éminemment qualifiés, ont uni leur expertise et leur vaste expérience en matière de microbiologie, pathologie et parasitologie afin de partager leurs connaissances avec leurs collègues du monde entier.

    [ Commander l’ouvrage ]

  • Ressources

    Les éleveurs pauvres, l’environnement et les paradoxes des politiques de développement

    Jean-Paul Pradère

    2017
    21 × 29,7 cm
    104 pages
    ISBN 978-92-95108-26-4
    Prix : 40 EUR

    La forte croissance de l’élevage observée au cours des dernières décennies devrait se poursuivre partout dans le monde et notamment dans les pays en développement. L’organisation d’une croissance durable de l’élevage représente un défi que tous les pays doivent relever.

    Dans les pays développés et dans de nombreux pays en développement les volumes des productions animales continuent à augmenter. Toutefois, grâce à l’amélioration de la productivité et à des méthodes d’élevage plus rationnelles, la pression des animaux sur les ressources naturelles et sur l’évolution du climat devient moins forte. En revanche, dans les pays pauvres de fortes contraintes s’opposent à l’organisation d’un développement durable de l’élevage. La croissance des productions animales repose toujours essentiellement sur une augmentation du nombre d’animaux et l’impact environnemental de l’élevage est de plus en plus fort. Les maladies animales sont responsables d’un énorme gaspillage de ressources naturelles et détruisent le patrimoine des ménages les plus vulnérables, contribuant ainsi à leur maintien dans la grande pauvreté. En outre, elles représentent un risque important qui fragilise les investissements et s’oppose à l’amélioration de la productivité de l’élevage.

    Ce rapport confirme le besoin de solidarité internationale et la nécessité de renforcer les capacités des Services vétérinaires des pays pauvres pour favoriser un développement durable de l’élevage, mieux lutter contre la pauvreté et mieux préserver des biens publics mondiaux : santé et environnement.

    [ Commander l’ouvrage ]