Merci de patienter pendant le chargement de votre Bulletin

L'officiel Activités et Programmes13e Réunion annuelle du Réseau OIE/FAO des Laboratoires de référence pour la fièvre aphteuse

Activités et Programmes Posté sur 2020-02-05 16:12:06

13e Réunion annuelle du Réseau OIE/FAO des Laboratoires de référence pour la fièvre aphteuse

Woking (Royaume Uni), 7-8 novembre 2018

Taille de la police - A A A +

Les membres du Réseau OIE/FAO des Laboratoires de référence pour la fièvre aphteuse se sont réunis à l’Institut de Pirbright (Surrey, Royaume Uni), en novembre 2018.

Ce Réseau a été constitué en 2004 pour instaurer un cadre d’échange d’informations épidémiologiques et de données de laboratoire, ainsi que pour harmoniser et améliorer la qualité des épreuves de diagnostic effectuées par les laboratoires nationaux et internationaux en matière de fièvre aphteuse. Le travail de ce Réseau s’est récemment vu consolidé avec la signature officielle, par l’ensemble des 15 principaux laboratoires partenaires, d’un protocole d’accord.

Au cours de cette réunion, les experts ont analysé les derniers rapports concernant des foyers de fièvre aphteuse et étudié la répartition des souches de virus de la fièvre aphteuse selon les différentes régions du monde. Une attention toute particulière a porté sur l’Afrique du Nord, où des foyers de fièvre aphteuse dus aux sérotypes A (A/AFRICA/G-IV) et O (O/EA-3) ont été notifiés en 2017 et 2018. Les données produites par les partenaires du Réseau et apparentés localisent la source des virus à l’origine de ces deux événements en Afrique de l’Ouest, ce qui soulève certaines questions quant aux connexions entre les pays à travers le Sahara et aux voies qu’empruntent précisément les virus de la fièvre aphteuse pour se propager en Afrique de l’Ouest et en Afrique du Nord. Ailleurs, les données échangées entre partenaires du Réseau ont servi à la surveillance de l’émergence fréquente de certaines souches (O/ME-SA/Ind-2001 et A/ASIA/G-VII, notamment) à partir de pays de l’Asie du Sud et de leur propagation vers l’Eurasie occidentale et l’Asie du Sud-Est et de l’Est. Considérés dans leur ensemble, ces événements imprévus soulignent la facilité avec laquelle le virus traverse les frontières internationales et mettent en lumière l’importance du travail entrepris par les Laboratoires de référence pour la fièvre aphteuse en vue d’assurer un suivi permanent des risques et de partager en temps réel des informations relatives à l’épidémiologie de la fièvre aphteuse à l’échelle mondiale.


Compte rendu de la réunion (en anglais)

Informations relatives à l'article

  • Le Groupe de travail du GF–TADs sur la fièvre aphteuse fait le point sur la mise en œuvre du programme de travail

    Paris (France), 8-9 juillet 2019
  • Activités de gouvernance du projet EBO-SURSY

    Ce projet vise à renforcer les systèmes de détection précoce au sein de la faune sauvage d’Afrique de l’Ouest et du Centre pour mieux prévenir les fièvres hémorragiques virales...
  • Établissement d’une Représentation sous-régionale de l’OIE à Abou Dhabi